vendredi 12 mai 2017

Un paquebot dans les arbres de Valentine GOBY

Dans les années 1950, un couple de cafetiers de la Roche-Guyon, atteint de la tuberculose, est envoyé  dans le sanatorium d’Aincourt, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres.  La famille va se retrouver vite sans argent n’étant pas  protégée par la Sécurité Sociale réservée à cette époque presque exclusivement aux salariés. Leur fille cadette Mathilde et leur fils Jacques sont placés dans des familles d’accueil différentes.
En grandissant Mathilde aura à cœur de réunir la famille en détresse, devra affronter l’exclusion, la pauvreté. Elle se rebellera aussi contre les institutions.

Dans ce livre émouvant l’auteur nous dresse à la fois un beau portrait de femme courageuse et une fresque sociale des années 1950 à 1960.

mercredi 26 avril 2017

Le Pont sans retour de Vincent-Paul BROCHARD

Julie DUVAL, étudiante en japonais à Paris se lie d'amitié avec une japonaise. Celle-ci lui propose de l'accompagner au Japon pour les vacances d'été. Lors de ce voyage elle est kidnappée et emmenée de force à Pyongyang.
Après avoir été soumise à une rééducation radicale, avec alternances de bons soins et de violences, elle a pour mission d'enseigner le français à une jeune militante nord-coréenne qui sera exfiltrée à Séoul pour espionner une société industrielle française.

Ce roman passionnant nous plonge sur la formation des espions par les autorités nord-corénnes, leur techniques de lavage de cerveau et d'endoctrinement. L'auteur nous décrit aussi les conditions de vie du peuple nord-coréeen, écrasé et affamé.
Comment Julie survivra-t-elle à ce régime ?

mardi 4 avril 2017

Compte-rendu du café lecture du 31 mars 2017


La malédiction de Sveltana de Beata de ROBIEN
Ce livre bien documenté retrace la vie tourmentée de Sveltana, la fille de Staline, depuis les années 30 jusqu’à l’an 2000. L’auteur s’appuie à la fois sur des écrits de Sveltana et des documents récents qui ont été déclassifiés par le FBI.  On s’attache à ce personnage qui enfant entretenait une relation très proche avec son père et à l’adolescence s’en est détachée quand elle à commencé à se rendre compte de la politique menée par son père.
Instable, sa vie sera chaotique, elle fuira l’URSS pour l’Inde, l’Italie, la Suisse, les Etats-Unis et l’Angleterre.
Un arbre généalogique figure à la fin du livre.
Cette biographie passionnante se lit facilement, comme un roman.

Comment Baptiste est mort d’Alain BLOTTIERE
Cet auteur est passionné par l’Egypte et le désert. Il s’intéresse particulièrement aux adolescents.
Baptiste et ses parents sont en balade dans un désert d’Afrique de Nord et sont enlevés par des djihadistes. On apprend que Baptiste a été libéré et suit des séances chez un psychologue. On assiste aux entretiens du psy avec ce jeune garçon qui ne veut rien livrer. Il a été kidnappé à 11 ans et libéré à 14. Puis petit à petit il se confie. Les chapitres alternent avec un récit court et on voit comment la famille a été enlevée. C’est assez terrifiant.
L’auteur s’oblige à avoir un ton très neutre. Les djihadistes commencent à le déposséder de son prénom et lui donne un prénom arabe, le soumettent à des épreuves pour en faire un guerrier. Il vivait sous une tente séparé de ses parents. Il a subi des menaces de mort, des insultes et a été isolé dans une grotte en plein désert avec peu de vivres. Mais cet enfant a découvert la magie du désert. Certaines pages sont poétiques pour alléger l’histoire. Les psychologues vont essayer de le reconstruire  mais l’enfant dit qu’il a été reconstruit par les djihadistes puisqu’il a été élu.
C’est un livre fort qui est aussi un témoignage sur les actions des djihadistes.

Sur les chemins noirs de Sylvain TESSON
Sylvain TESSON est tombé d’un toit et les médecins lui demandent d’aller dans un centre de rééducation. Il décide alors de faire sa rééducation en traversant la France à pied, du Mercantour jusqu’à la Manche. Il suivra les chemins noirs indiqués sur les cartes routières. C’est un livre plein de charme, une réflexion philosophique. Il rencontre des gens qui n’ont besoin de rien mais qui ont envie de partager, des personnages hors du temps. C’est aussi poétique. De temps en temps il marche avec des amis. Il dort soit dans des granges, des hôtels. C’est un livre bien écrit qui parle de la nature.


La voix des vagues de Jackie COPLETON
L’auteure est anglaise, a enseigné l’anglais au Japon à Nagasaki et Saporo pendant 3 ans de 1993 à 1996. C’est son 1er roman.
En Pensylvannie, une vieille dame japonaise, Amaterasu, vit recluse chez elle depuis la mort de son mari.
Un jour frappe à sa porte un homme d’environ 45 ans, défiguré par des séquelles de brûlures, se présentant comme son petit-fils Hidéo. Il lui remet un coffret contenant des lettres de son mère adoptive. Mais elle refuse de le croire dans la mesure où il est mort, ainsi que sa  mère, le 9 août 1945, suite au largage de la bombe atomique par les américains sur Nagasaki. Elle le sait d’autant plus qu’elle a passé beaucoup de temps avec son mari à les rechercher dans les décombres et dans les hôpitaux mais en vain.

Et si c’était vraiment lui comment se fait-il qu’il ne retrouve ses grands-parents si longtemps après ?
En 1946 Amaterasu et son mari partent alors s’exiler aux Etats-Unis pour essayer de se reconstruire et tenter d’oublier. Ils auront du mal à s’intégrer, seront victimes du racisme. Mais le poids de la culpabilité la rongera toute sa vie, elle n’a pas su protéger sa fille.
L’histoire de la mère et la fille se dévoile tout au long du roman. L’intrigue est bien menée, captivante, avec de nombreux rebondissements.  Se dévoilent des haines et des passions des non dits. Les personnages sont attachants.
Tout au long du livre se pose la question de savoir si Amaterasu acceptera l’idée qu’Hidéo soit bien son petit-fils ?
Bonne description :
- Du Japon avant la guerre, son art de vivre
- Du Japon bombardé, la vie pendant la guerre
Les pages consacrées à la recherche de sa fille et de son petits fils dans les décombres  sont d’un réalisme très émouvant ;
Les allers-retours entre le passé et présent ne sont pas gênants.
Le livre est bien écrit, une écriture lente, parfois poétique.
Les chapitres sont courts et au début de chacun figure un mot japonais, expliquant les usages et les coutumes du pays pour nous immerger totalement dans ce pays.

Nous irons tous au paradis d’Annie FLAGG
L’auteur avait écrit « Beignets de tomates vertes ».
C’est un livre « détente », assez farfelu.
Dans le Missouri, dans un petit village où tout le monde se connaît, une grand-mère d’environ 90 ans appréciée de tout le village par sa bonne humeur constante, monte dans son figuier et tombe de l’échelle. A l’hôpital on dit qu’elle est morte.  Tout le monde est triste et se souvient d’elle avec tendresse. Elle avait fondé, par exemple, un club pour regarder le coucher du soleil.
Mais elle ressuscite et revient dans son village.
C’est un livre plutôt drôle, des petits chapitres racontant des petites histoires de petits villages. C’est une philosophie très facile.
Le chasseur de rêves de Martin DESBAT
C’est une BD pour enfants à partir de 10 ans, qui raconte les aventures d’un chasseur (assimilé à Don Quichotte) et de son fidèle serviteur Sancho. Ils parcourent la jungle et le temps à la recherche de nouveaux trophées.
On ne sait plus très bien les limites entre le rêve et la réalité. Le chasseur est un personnage extravagant.
L’auteur utilise 2 références littéraires : Alice au Pays des Merveilles et Voyage au centre de la terre.
Le graphisme est joli, la maison surprenante. C’est une BD originale.

      Nous remercions les participants et rendez-vous en octobre prochain.

lundi 3 avril 2017

Nos achats de mars 2017

 Le printemps est arrivé ainsi que de nouveaux livres pour adultes, adolescents et enfants.
Il est temps de venir les découvrir.

AUTEUR
TITRE
ROMANS FRANÇAIS
BARRAUD Marie
Nous, les passeurs
BESSON Philippe
Arrête tes mensonges
BROCHARD Vincent-Paul
Le pont sans retour
CORNUT Bérengère
Née contente à Oraibi
DONGALA Emmanuel
Sonate à Bridgetower
DREYFUS Arthur
Sans Véronique
MOREAU Christiane
La sonate oubliée
VIEL Tanguy
Article 353 du Code pénal
ROMANS ETRANGERS
BATHALA Martha
Les mille talents d’Euridice Gusmao
GYADI Hya
No home
HEGLAND Jean
Dans la forêt
KINNUNEN Tommi
La vie où se croisent 4 chemins
MATTHEWSOwen
L’ombre du sabre
RYAN Danal
Une année dans la vie de Johnsey
Cunliffe
SWIFT Graham
Le dimanche des mères
TYLER Anne
Une bobine bleue
WAGAMESE Richard
Les étoiles s’éteignent à l’aube
ROMANS DETENTE
MAC KINLEY Tamara
Et le ciel sera bleu (T1)
MAC KINLEY Tamara
Si loin des siens (T2)
ROMANS POLICIERS
EBERSON Wessel
La nuit est leur royaume
GARDNER Lisa
Le saut de l’ange
LEGRAS Jérôme
La conjuration de Gottingen
ORUNA Maria
Le port secret
TACHIAN Niko
Toxique
YOUNG David
Stasi Child
DOCUMENTAIRES
BADINTER Elisabeth
Le pouvoir au féminin : Marie-
Thérèse d’Autriche
MATAR Hischam
La terre qui les sépare
MELCHIOR-BONNET Sabine
Les grands hommes et leur mère
NIVELLE Pascale
Histoire du petit livre rouge
DE ROBIEN Beata
La malédiction de Sveltana


lundi 27 mars 2017

Café-lecture du 31 mars 2017

La Bibliothèque de Mesquer organise un café-lecture le vendredi 31 mars 2017, à 14 h 30, dans ses locaux. Les livres présentés sont les suivants :
             Romans
- Comment Baptiste est mort de Alain BLOTTIERE
- Les chemins noirs de Sylvain TESSON
- La voix des vagues de Jackie COPLETON
- Nous irons tous au paradis de Annie FLAGG
           Documentaire
- La malédiction de Sveltana de Beate de ROBIEN
       BD enfant à partir de 10 ans
- Chasseur de rêves (BD enfant) de FERRY et Arnaud LETERRIER

vendredi 3 mars 2017

Palmarès des livres les plus lus en 2016


Rang
Titre du livre
Auteur
1
L’aviatrice
Paula MAC LAIN
2
La disparue de Saint-Sauveur
Noel en décembre
Gilbert BORDES
Bernard TIRTIAUX
3
Nos si beaux rêves de jeunesse
Christian SIGNOL
4
En attendant Bojangles
La fille aux sept noms
Hôtel Mahrajane
Olivier BOURDEAUT
Hyeonseo LEE
Robert SOLE
5
La couleur de l’eau (Prix Femina étranger)
Les yeux fardés
Kerry HUDSON
Luis LLACH
6
Soudain seuls
Profession du père
Clémentine CHURCHILL, la femme du lion
  -Biographie-
Je suis de celles qui restent
Les nuits de la Saint-Jean
Isabelle AUTISSIER
Sorj CHALANDON
Béatrice DE L’AUNOIT et
Philippe ALEXANDRE
Bernadette PECASSOU
Viveca STEN
7
D’après une histoire vraie
L’île aux mille couleurs
Delphine DE VIGAN
Tamara MAC KINLEY
8
L’homme qui parlait à la nuit
Mira JACOB
9
Un hiver long et rude
Mary LAWSON
10
Jules
Didier VAN CAUWELAERT

dimanche 26 février 2017

La voix des vagues de Jackie Copleton

Amaterasu Takahashi est une vieille dame japonaise, veuve, qui vit recluse en Pennsylvanie.  Lorsqu’un homme au visage défiguré vient frapper à sa porte se présentant comme son petit-fils, Hideo, Elle ne va pas le croire. Elle le pense mort avec sa fille Yuko après le bombardement de Nagasaki le 9 août 1945.
Elle va retrouver le journal intime de sa fille et lire les lettres du père adoptif de Hidéo, que son petit-fils est venu lui apporter.  Elle se remémore son passé qu'elle voulait oublier en s'exilant aux Etats-Unis : la recherche, avec son mari, de sa fille et de son petit-fils après le bombardement de Nagasaki en 1945, sa fille qu'elle voulait tant protéger, l'histoire d'amour qui les a séparées et le secret qu'elle a enfoui au plus profond d'elle-même.
C'est un 1er beau roman, poignant, bien écrit, qui nous fait découvrir le Japon des années 1919-1945.