lundi 4 décembre 2017

Compte-rendu café-lecture du 1er décembre 2017

Le jour d'avant de Sorj CHALANDON

Cet auteur est un journaliste grand reporter qui a travaillé au journal "Libération". Il a écrit 7 romans, a obtenu les prix Albert-Londres en 1988, Médicis en 2003 pour "Une promesse", Le Goncourt des Lycéens en 2013 pour "Le 4ème mur". 
Ce roman raconte la vie d'un homme de 57 ans, dans le nord de la France, depuis l'âge de ses 12 ans. Il a un frère qui l'emmène en balade. Chaque chapitre a une aventure. Ce sont des reportages sur des situations : mariage, veuvage...Il vaut mieux lire ce livre sans lire le sommaire.  Ce livre bien construit est à conseiller vivement.

Les Bourgeois d'Alice FERNEY

Cette auteure a reçu un prix Bibliothèque Pour Tous en 1997 pour son roman "Grace et dénuement".
Mathilde et Henri Bourgeois sont nés en 1895 et 1897, se marient en 1919, ont 10 enfants (8 garçons, 2 filles). Dans cette famille c'est aussi une façon de vivre. A travers les enfants (un avocat, un médecin, un général) nous traversons le 20ème siècle : les guerres de 39-40, Indochine, Algérie, mai 68. Ce roman est aussi une histoire de Société. Un seul reproche : dommage qu'il n'y ait pas d'arbre généalogique. 


Hôtel du Grand Cerf de Franz BARTELT  collection cadre noir au Seuil
L'auteur : Franz Bartelt est né et vit dans les Ardennes. Il est l'auteur d'une quarantaine de livres : romans policiers, poésies, théâtre... Prix de l'humour noir en 2001, Goncourt de la nouvelle en 2006.
L'intrigue : A Reugny, un petit village des Ardennes en Belgique près de la frontière, rien de palpitant. Sauf qu'il y a 50 ans une star de cinéma de l'époque a été retrouvée noyée dans sa baignoire à l'hôtel du Grand Cerf. Crime ou suicide ?... Nicolas Tèque, un jeune journaliste parisien, vient  enquêter sur cette vieille histoire  pour préparer un documentaire.   Juste à son arrivée un crime est commis. Le douanier Jeff Rousselet qui espionnait tous  les gens du village est retrouvé décapité d'un coup de fusil. Tous le haïssaient et sont donc tous suspects. Mais il y a aussi la fille de la patronne de l'hôtel qui a disparu avec sa mobylette et peu après l'idiot du village retrouvé assassiné.
 L'inspecteur Vertigo Kulbertus, qui s'est fait de l'obésité une spécialité, est envoyé sur place à quinze jours de sa retraite.
 Aidé du jeune journaliste,   il va mener son  enquête d'une manière très personnelle à la fois  totalement loufoque et finalement efficace.
L'intérêt du roman : Si la trame est classique : un meurtre, une enquête, des suspects et un coupable,  le traitement est original. Tout d'abord à cause de l'inspecteut, hors normes, à tous points de vue. Une sorte d'énorme bouffon qui, tout en buvant des bières à la chaîne, provoque et déstabilise tous les villageois par ses méthodes sans gêne.
Il y a aussi une galerie de portraits,  à la fois  étude de caractère et étude de moeurs.
Les femmes Londroit qui s'occupent de l'hôtel : Léontine la grand mère dans son fauteuil roulant, Thérèse la mère, Anne Sophie la fille à la mobylette.
Richard Lépine, le directeur du centre de motivation pour cadres et seigneur du village. Son adjointe très efficace Elisabeth Grandjean. Sophie Monsoir, la chauffeuse de taxi et son mari le routier, violent et jaloux. Et puis les seconds rôles, les gens du village qui " ont toujours su tenir leur langue. Ils se détestent mais n'iraient jamais dénoncer leur pire ennemi à la police ".  Comme le dit l'auteur : " Le noir, pour peindre les moeurs, c'est une bonne couleur".
Un autre intérêt vient d'une écriture très personnelle, une plume acidulée qui passe, avec élégance, du burlesque à la mélancolie, de l'humour noir à la poésie. Le tout parsemé d'aphorismes cocasses : "Tous les assassins ont des alibis. Un assassin sans alibi, c'est un pompier sans échelle."
 Extrait : " Kulbertus se laissa distraire par le chant d'un merle ... Le chant du merle avait varié sept fois et Kulbertus s'émerveillait qu'un oiseau aussi rudimentaire pût, en si peu de temps  et sans presque reprendre son souffle donner plusieurs versions de la vérité "
Bref un roman bien construit, bien écrit avec une bonne dose de burlesque et d'humour noir.

Le gravillon du pavillon qui voulait voir la mer de Claire SCHVARTZ
Dany voulait changer de vie. Un jour arrive un galet avec de magnifiques récits de mer. C'est le début du rêve de Dany le gravillon qui rencontre ce galet.
L'auteur nous invite ici à un voyage dans un univers onirique, emprunt de fantaisie, de fraîcheur, d'optimisme. Les enfants peuvent s'amuser en observant les dessins originaux, plein d'humour et de petits détails à découvrir. Les textes sont courts et bien accompagnés par les dessins.
Ce récit de la construction d'une amitié est tout à fait indiqué pour communiquer aux enfants le plaisir de la lecture. Cet album est recommandé aux enfants de 5 à 7 ans.

Une lectrice nous a présenté un coup de coeur :
Underground railroad de Colson WHITEHEAD
Cet auteur est lauréat du prix Pulitzer de littérature 2017 pour ce roman qui avait déjà été élu meilleur roman de l'année 2016 par la presse américaine.
Cet ouvrage parle d'un réseau fait d'abolitionistes qui aidaient les esclaves noirs à fuir pour rejoindre le nord des Etats-Unis. Et c'est aussi l'histoire d'une jeune esclave de 16 ans dans une plantation de coton en Géorgie qui va s'enfuir en direction du nord. On découvre ce réseau clandestin avec ses secrets, des personnes impliquées qui ne connaissent pas la suite, des blancs qui ont aidé les abolitionistes mais aussi les chasseurs d'esclaves en fuite.
Ce roman poignant apporte un éclairage différent. 50 000 à 100 000 esclaves ont ainsi pu fuir entre les années 1800 et 1860.
C'est aussi un témoignage historique.

                     Plusieurs personnes ont lu un même livre ce qui a permis d'échanger autour de ce roman.
UV de Serge JONCOUR
Bréhat en plein été, une belle maison, une belle famille. Un après-midi un inconnu se présente à la propriété, tout de blanc vêtu. Il se prénome Boris, est soi-disant un ami du fils de la famille -Philippe- se sont connus au Lycée. Dès le départ ce personnage qui arrive casse la routine, l'ennui. Une tension s'installe. On attend Philippe pour le 14 juillet, il a l'habitude tous les ans de tirer le feu d'artifice. Boris s'installe, très à l'aise rapidement va réussir à séduire toute la famille, sauf le gendre pas très drôle  qui n'aime pas ce  type de personne trop bronzée.
Il fait très chaud, l'atmosphère est orageuse, la tension monte,  pourquoi Philippe n'arrive pas ?
Ce roman, très bien construit tient en haleine le lecteur en installant du suspens qui ne sait jamais ce qui va se passer jusqu'à la dernière  page.




Cet après-midi convivial s'est terminé autour d'un café gourmand.

                                        §§§§§§§§§§

 Notre prochaine rencontre aura lieu le VENDREDI 16 MARS 2018.


mardi 28 novembre 2017

"L'art de perdre" d'Alice Zeniter - Goncourt des Lycéens 2017

Pourquoi Naïma, parisienne, artiste, se retrouve-t-elle dans un village isolé de Kabylie, 50 ans après que son grand-père ait fui avec sa famille ?
Naïma est chargée de préparer pour la galerie d'Art qui l'emploie une rétrospective d'un artiste algérien. Elle acceptera d'aller à Oran et c'est ainsi que douloureusement elle entreprendra de remonter le fil de son histoire familiale, jamais racontée, totalement occultée.
Le grand-père est décédé, le père mutique, elle ira donc aux sources... Ce faisant, elle nous fait revivre cette page de l'Algérie, le destin tragique des harkis, fresque puissante, personnages forts et justes... Recul, complexité de cette femme de la 3ème génération, qui, au-delà des héritages et des injonctions familiales, sociales, choisit d'être soi.
Le titre est extrait d'une oeuvre d'Elisabeth Bishop, poétesse américaine : "Dans l'art de perdre, il n'est pas dur de passer maître ... Perds chaque jour quelquechose, l'affolement de perdre...accepte-le, et l'heure gâchée qui suit..."

vendredi 24 novembre 2017

Café-lecture

La Bibliothèque Pour Tous de Mesquer vous invite à échanger autour de quelques livres récents :
- "Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
- "Les eaux troubles du tigre" d'Alicia Plante
- "les bourgeois" d'Alice Ferney
Par ailleurs, nous ouvrirons la discussion autour de
- "UV" de Serge Joncourt, dont nous vous proposions la lecture en septembre.
Suivra un petit moment gourmand.

lundi 13 novembre 2017

Animation "Connaissance et transmission du patrimoine local"

Dans le cadre des animations proposées par la Bibliothèque Pour Tous de Mesquer, nous avons reçu Jocelyne LEBORGNE, historienne locale.
Le sujet "Connaissance et transmission du patrimoine local" a entraîné le public vers l'histoire passionnante de personnages hors du commun de Mesquer qui restent cependant méconnus.
Mme LEBORGNE nous a parlé de ses méthodes de travail, des sources à la base de son travail de recherche, qui sans nul doute
l'entraîneront vers d'autres découvertes dont elle nous fera bénéficier  prochainement.
                                                      Un petit goûter permit de prolonger ce moment convivial.

lundi 30 octobre 2017

Achats de septembre 2017

La rentrée littéraire de septembre 2017 particulièrement riche nous a permis d’acquérir de nombreux ouvrages variés que nous vous invitons à découvrir.

AUTEUR
TITRE
ROMANS FRANÇAIS
ADJIMI Kaouther
Nos richesses
BENEGUI Laurent
La part du danger
BONNEFOY Miguel
Sucre noir
CHALANDON Sorj
Le jour d’avant
COLOMBANI Laëtitia
La tresse
COULIN Delphine
Une fille dans la jungle
DEVILLE Patrick
Taba-Taba
FERNEY Alice
Les bourgeois
HUMBERT Fabrice
Comment vivre en héros
MAJDALANI Charif
L’empereur à pied
OLMI Véronique
Bakhita
ORSENNA Eric
L’école buissonnière
PISIER Evelyne-LAURENT Caroline
Et soudain la liberté
SPITZER Sébastien  
Ces rêves qu’on piétine
THOMAS Chantal
Souvenir de la marée basse
VUILLARD Eric
L’ordre du jour – Prix Goncourt
ZENITER Alice
L’art de perdre – Goncourt des Lycéens
ROMANS ETRANGERS
BENNET Brit
Le cœur battant de nos mères
COGNETTI Paolo
Les huit montagnes
GEARY Karl
Vera
GENY Abby
Farallon Islands
HISLOP Victoria
Cartes postales de Grèce
HOPE Anna
La salle de bal
IAKHINA Gouzel
Zouleika ouvre les yeux
KINER Alice
La nuit des béguines
RASH Ron
Par le vent pleuré
SUKEGAWA Durian
Le rêve de Ryôsuke
WHITEHEAD Colson
Underground Railroad
ROMANS DETENTE
BOURDIN Françoise
Le choix des autres
FISHER Elise
Aux deux hirondelles
LARK Sarah
A l’ombre de l’arbre fleuris
MC KINLEY Tamara
Les fleurs du repentir
QUILDEN Anna
La ferme des Miller
VERA Harmony
Les orphelins du bout du monde
ROMANS POLICIERS
BARTELT Franz
Hôtel du grand cerf
BUSSI Michel
Elle était plutôt jolie
FINTONI Lionel
Il ne faut jamais faire le mal à demi
HAUUY Vincent
Le tricycle rouge
JOHNSON Craig
La dent du serpent
KHEMIRI Jonas
Tout ce dont je ne me souviens pas
LAGERCRANTZ David
Millenium 5
VANDROUX Jacques
Projet Anastasis
DOCUMENTAIRES
ARNAUD Clara
Au détour du Caucasse
SERRES Michel
C’était mieux avant

         

mardi 24 octobre 2017

Petit Pays de Gaël FAYE

En 1992, Gabriel, enfant de 10 ans, vit au Burundi avec son père, entrepreneur français, sa mère d'origine rwandaise, et sa soeur Ana. C'est le temps de l'insoucience, Gaby passe le  plus clair de son temps avec les copains qui font les 400 coups dans leur petit coin de paradis.
La séparation de ses parents, la guerre civile qui se profile vont faire grandir trop vite ce petit garçon qui va être confronté à la violence des adultes.
C'est une partie de la vie de Gaël FAYE, racontée avec poésie,  nostalgie et tendresse qui émeut le lecteur.

jeudi 21 septembre 2017

Coeur Naufrage de Delphine Bertholon

Lyla, une jeune femme de 34 ans est célibataire, casanière. Seuls son travail de traductrice et sa meilleure amie Zoé lui permettent d'échapper à la routine d'un quotidien bien huilé. Jusqu'au jour où un étrange message la renvoie brusquement dix-sept ans en arrière.
En 1998 Lyla passe ses vacances sur la côte landaise et lors d'une promenade à vélo,  fait la connaissance de 3 jeunes surfeurs.  Elle tombe amoureuse de Joris, qui comme elle connaît des difficultés familiales. Quand elle tombe enceinte il est déjà trop tard.
Coeur Naufrage, roman choral, raconte en alternance l'adolescence de Lyla et les conséquences de cet été-là : pour l'adulte qu'elle est devenue, qui porte le secret de son accouchement sous X, et pour Joris, qui découvre à contre-temps ce qui s'est joué 17 ans auparavant.
Beaucoup d'émotions à la lecture de ce roman qui nous montre aussi que les choses ne sont pas figées.

dimanche 6 août 2017

Résultats de la dictée du mercredi 2 août

 1 - PERRIER Sébastien
 2 - PARAINGAUX Nicole
 3 - MORANNE Jacques-Marie
 4 - CHAMPY Monique-Marie
 5 - MALENFANT Patrick
 6 - BOISSE Nathalie
 7 - LE HEBEL Patrick
 8 - SEBASTIEN Delphine
 9 - BADUEL-DOUSTRAC Yolande
10 - MOUSSET Hubert
Félicitations aux gagnants et aux 3 adolescents. Merci de votre participation et rendez-vous l'été prochain.

vendredi 4 août 2017

Dictée du mercredi 2 août

 Dans le cadre du Salon du Livre de Mesquer, le mercredi 2 août, le 8ème concours d'orthographe organisé par la Bibliothèque Pour Tous a connu un franc succès : 45 participants de tous âges ont tenté leur chance !!! Sans oublier trois adolescents et neuf enfants.
La dictée était extraite de La Presqu'île, un récit de Julien Gracq.
Résultats pendant le Salon du Livre, le dimanche 6 août à 12 h, salle Artymès.

"Rien ne se dissimule plus malignement que la mer, jusqu'à la dernière seconde, à ceux qui l'approchent et cherchent fébrilement  à la découvrir : quelque sortilège qui tient de l'agilité proverbiale des obèses a lové cette indéguisable dans les plis de verdure, l'a roulée dans un lé de brume, embrouillée de branchages et de fils télégraphiques, et pourtant dénudée longtemps avant qu'elle se laisse apercevoir.
Entre la route de la côte qui aboutit au terre-plein  et celle qui l'enserre par l'arrière le village n'a pas de rues, mais seulement des venelles sans trottoir, qui semblent plus propres que des rues, parce que  l'asphalte se soude directement, par un joint bien luté, aux murs des maisons de granit... Les fenêtres en vis-à-vis engagent la conversation à travers la venelle sans autre gêne que le râclement des sabots de pêcheurs , ou le claquement plus étouffé des pas des estivants qui vont souvent pieds nus. Ca et là, devant le renfoncement d'une façade, gonfle la grosse boule verte et cloutée de rose des beaux hortensias de la côte- en frôlant les murs, on sent contre la joue la fraîcheur de cave des moellons de granit. On passe le long de courettes minuscules où pend encore à sécher tout l'attirail des baigneuses galantes célébrées par les cartes postales de l'époque des bains de mer : épuisettes, haveneaux, espadrilles empesées par l'eau de mer, paniers de pêche d'osier qu'on porte en bandoulière, avec une fente en tirelire au milieu de leur couvercle... Mais ces fausses maisons de pêcheurs, louées pour l'été, avec leurs chats dormeurs, avec leurs croisées aux rideaux de tulle empesés et naïfs, sont parfois des boîtes-surprise ; dans la pénombre fraîche et encombrée, on aperçoit une fille jolie et jeune- cambrée dans son bikini devant la glace de l'armoire- qui chantonne en soulevant ses cheveux sur sa nuque de ses deux bras levés, et l'intimité de la ruelle paysanne soudain muée en rue chaude fait lever dans l'imagination du flâneur je ne sais quel fantôme incongru et piquant de la luxure...
  Quand il déboucha sur le quai, la lumière crue et limpide des salines, presque aveuglante, fit soudain de la plage encore animée, éclaboussée, avec les cris des baigneurs, avec les tentes orange et rouge qui claquaient dru, une petite fanfare attardée , mais encore alerte et pleine de feu... Tout le Kergrit nomade à cette heure-là, se serrait sur l'étroite bande de sable sec, même les retraités à paletot d'alpaga, les jambes écartées, les mains derrière le dos, chassés de leur rocher à moules par la marée haute..."

samedi 29 juillet 2017

Salon du Livre


Le dimanche 6 août, au Salon du Livre, la Bibliothèque Pour Tous accueille à son stand les enfants de 9 h à 18 h. 
De nombreux livres ou BD sont mis à leur disposition permettant aux adultes de visiter tranquillement le salon.

mercredi 12 juillet 2017

Vide-grenier du samedi 15 juillet


Comme tous les ans La Bibliothèque Pour Tous de Mesquer sera présente sur la place du marché de Quimiac, de 8 h à 18 h. Son stand sera signalé par une banderolle de couleur bleue "Culture Bibliotèque Pour Tous".
De nombreux livres sont mis en vente à de petits prix : romans, polars, BD, documentaires, livres pour enfants... Vous êtes les bienvenus à venir fouiller dans les caisses mises à disposition.

mercredi 5 juillet 2017

Achats du mois de juin 2017


Voici les vancances d'été avec le soleil au rendez-vous, un temps pour lire et découvir nos derniers achats de livres, aussi bien pour Adultes et Enfants de touls âges.
N'hésitez pas à demander des conseils de lecture aux bibliothécaires.
Bonnes vacances à tous !






AUTEUR
TITRE
ROMANS FRANÇAIS
BARBERAT Angélique
La vie enfuie de Martha K.
BERTHOLON Delphine
Cœur naufragé
BRESSANT Marc
Un si petit territoire
GIESBERT Franz-Olivier
Belle d’amour
JOB Amel
En ton absence
OHL Jean-Pierre
Le chemin du diable
RUFIN Jean-Christophe
Le tour du monde du roi Zibeline
STEFANINI Anne-Sophie
Nos années rouges
ROMANS ETRANGERS
BROWN Taylor
La poudre et la  cendre
BURTON Jessie
Les filles au lion
FERRANTE Elena
L’amie prodigieuse Tome1
FERRANTE Elena
Le nouveau nom Tome2
FERRANTE Elean
Celle qui fuit et celle qui reste T3
KIDMAN Fiona
Fille de l’air
MARCUS Mary
Le refuge des souvenirs
PALOMAS Alejandro
Une mère
ROSE Sean
Le meilleur des amis
SANIEE Parinoush
La voix cachée
WALLACE Mélanie
Traverser l’hiver
ROMANS DETENTE
BARON Sylvie
L’héritière des Fajoux
GRISSON Kathleen
Les larmes de la liberté
LEDIG Agnès
De tes nouvelles
MOSCARDELLI Chiara
Quand on s’y attend le moins
MUSSO Guillaume
Un appartement à Paris
SAUVAGE  Jeanne-Marie
La cueilleuse de thé
ROMANS POLICIERS
HARPER Jane
Canicule
MAY Peter
L’île au rébus
MINIER Bernard
Nuit
SEALY Jon
Un seul parmi les vivants
VARGAS Fred
Quand sort la recluse
SIGURDARDOTTIR Lisa
Piégée
DOCUMENTAIRES
FILIO Jean-Pierre
Miroir de Damas
LABRO Philippe
Ma mère cette inconnue
MAYNAL Philippe
Madeleine Pauliac : l’insoumise
PICARD Bertrand et
BORSCHBERG André
Objectif soleil l’aventure Solar Impulse
          



jeudi 22 juin 2017

Matinée Portes Ouvertes

Dimanche 25 juin 2017, matinée Portes Ouvertes à la Bibliothèque Pour Tous de Mesquer
Rue du 8 mai 1945 (près de l'église)
de 8 h30 à 13 h
Vente de livres à petits prix pour Adultes et Enfants

dimanche 11 juin 2017

Prix CBPT 2017

Le Prix Culture Bibliothèque pour Tous 2017 a été attribué au roman de Laurent MAUVIGNIER
"Continuer".  Le compte-rendu du café-lecture du 26 novembre 2016 vous permet de découvrir ce livre.

vendredi 12 mai 2017

Un paquebot dans les arbres de Valentine GOBY

Dans les années 1950, un couple de cafetiers de la Roche-Guyon, atteint de la tuberculose, est envoyé  dans le sanatorium d’Aincourt, ce grand paquebot blanc niché dans les arbres.  La famille va se retrouver vite sans argent n’étant pas  protégée par la Sécurité Sociale réservée à cette époque presque exclusivement aux salariés. Leur fille cadette Mathilde et leur fils Jacques sont placés dans des familles d’accueil différentes.
En grandissant Mathilde aura à cœur de réunir la famille en détresse, devra affronter l’exclusion, la pauvreté. Elle se rebellera aussi contre les institutions.

Dans ce livre émouvant l’auteur nous dresse à la fois un beau portrait de femme courageuse et une fresque sociale des années 1950 à 1960.

mercredi 26 avril 2017

Le Pont sans retour de Vincent-Paul BROCHARD

Julie DUVAL, étudiante en japonais à Paris se lie d'amitié avec une japonaise. Celle-ci lui propose de l'accompagner au Japon pour les vacances d'été. Lors de ce voyage elle est kidnappée et emmenée de force à Pyongyang.
Après avoir été soumise à une rééducation radicale, avec alternances de bons soins et de violences, elle a pour mission d'enseigner le français à une jeune militante nord-coréenne qui sera exfiltrée à Séoul pour espionner une société industrielle française.

Ce roman passionnant nous plonge sur la formation des espions par les autorités nord-corénnes, leur techniques de lavage de cerveau et d'endoctrinement. L'auteur nous décrit aussi les conditions de vie du peuple nord-coréeen, écrasé et affamé.
Comment Julie survivra-t-elle à ce régime ?

mardi 4 avril 2017

Compte-rendu du café lecture du 31 mars 2017


La malédiction de Sveltana de Beata de ROBIEN
Ce livre bien documenté retrace la vie tourmentée de Sveltana, la fille de Staline, depuis les années 30 jusqu’à l’an 2000. L’auteur s’appuie à la fois sur des écrits de Sveltana et des documents récents qui ont été déclassifiés par le FBI.  On s’attache à ce personnage qui enfant entretenait une relation très proche avec son père et à l’adolescence s’en est détachée quand elle à commencé à se rendre compte de la politique menée par son père.
Instable, sa vie sera chaotique, elle fuira l’URSS pour l’Inde, l’Italie, la Suisse, les Etats-Unis et l’Angleterre.
Un arbre généalogique figure à la fin du livre.
Cette biographie passionnante se lit facilement, comme un roman.

Comment Baptiste est mort d’Alain BLOTTIERE
Cet auteur est passionné par l’Egypte et le désert. Il s’intéresse particulièrement aux adolescents.
Baptiste et ses parents sont en balade dans un désert d’Afrique de Nord et sont enlevés par des djihadistes. On apprend que Baptiste a été libéré et suit des séances chez un psychologue. On assiste aux entretiens du psy avec ce jeune garçon qui ne veut rien livrer. Il a été kidnappé à 11 ans et libéré à 14. Puis petit à petit il se confie. Les chapitres alternent avec un récit court et on voit comment la famille a été enlevée. C’est assez terrifiant.
L’auteur s’oblige à avoir un ton très neutre. Les djihadistes commencent à le déposséder de son prénom et lui donne un prénom arabe, le soumettent à des épreuves pour en faire un guerrier. Il vivait sous une tente séparé de ses parents. Il a subi des menaces de mort, des insultes et a été isolé dans une grotte en plein désert avec peu de vivres. Mais cet enfant a découvert la magie du désert. Certaines pages sont poétiques pour alléger l’histoire. Les psychologues vont essayer de le reconstruire  mais l’enfant dit qu’il a été reconstruit par les djihadistes puisqu’il a été élu.
C’est un livre fort qui est aussi un témoignage sur les actions des djihadistes.

Sur les chemins noirs de Sylvain TESSON
Sylvain TESSON est tombé d’un toit et les médecins lui demandent d’aller dans un centre de rééducation. Il décide alors de faire sa rééducation en traversant la France à pied, du Mercantour jusqu’à la Manche. Il suivra les chemins noirs indiqués sur les cartes routières. C’est un livre plein de charme, une réflexion philosophique. Il rencontre des gens qui n’ont besoin de rien mais qui ont envie de partager, des personnages hors du temps. C’est aussi poétique. De temps en temps il marche avec des amis. Il dort soit dans des granges, des hôtels. C’est un livre bien écrit qui parle de la nature.


La voix des vagues de Jackie COPLETON
L’auteure est anglaise, a enseigné l’anglais au Japon à Nagasaki et Saporo pendant 3 ans de 1993 à 1996. C’est son 1er roman.
En Pensylvannie, une vieille dame japonaise, Amaterasu, vit recluse chez elle depuis la mort de son mari.
Un jour frappe à sa porte un homme d’environ 45 ans, défiguré par des séquelles de brûlures, se présentant comme son petit-fils Hidéo. Il lui remet un coffret contenant des lettres de son mère adoptive. Mais elle refuse de le croire dans la mesure où il est mort, ainsi que sa  mère, le 9 août 1945, suite au largage de la bombe atomique par les américains sur Nagasaki. Elle le sait d’autant plus qu’elle a passé beaucoup de temps avec son mari à les rechercher dans les décombres et dans les hôpitaux mais en vain.

Et si c’était vraiment lui comment se fait-il qu’il ne retrouve ses grands-parents si longtemps après ?
En 1946 Amaterasu et son mari partent alors s’exiler aux Etats-Unis pour essayer de se reconstruire et tenter d’oublier. Ils auront du mal à s’intégrer, seront victimes du racisme. Mais le poids de la culpabilité la rongera toute sa vie, elle n’a pas su protéger sa fille.
L’histoire de la mère et la fille se dévoile tout au long du roman. L’intrigue est bien menée, captivante, avec de nombreux rebondissements.  Se dévoilent des haines et des passions des non dits. Les personnages sont attachants.
Tout au long du livre se pose la question de savoir si Amaterasu acceptera l’idée qu’Hidéo soit bien son petit-fils ?
Bonne description :
- Du Japon avant la guerre, son art de vivre
- Du Japon bombardé, la vie pendant la guerre
Les pages consacrées à la recherche de sa fille et de son petits fils dans les décombres  sont d’un réalisme très émouvant ;
Les allers-retours entre le passé et présent ne sont pas gênants.
Le livre est bien écrit, une écriture lente, parfois poétique.
Les chapitres sont courts et au début de chacun figure un mot japonais, expliquant les usages et les coutumes du pays pour nous immerger totalement dans ce pays.

Nous irons tous au paradis d’Annie FLAGG
L’auteur avait écrit « Beignets de tomates vertes ».
C’est un livre « détente », assez farfelu.
Dans le Missouri, dans un petit village où tout le monde se connaît, une grand-mère d’environ 90 ans appréciée de tout le village par sa bonne humeur constante, monte dans son figuier et tombe de l’échelle. A l’hôpital on dit qu’elle est morte.  Tout le monde est triste et se souvient d’elle avec tendresse. Elle avait fondé, par exemple, un club pour regarder le coucher du soleil.
Mais elle ressuscite et revient dans son village.
C’est un livre plutôt drôle, des petits chapitres racontant des petites histoires de petits villages. C’est une philosophie très facile.
Le chasseur de rêves de Martin DESBAT
C’est une BD pour enfants à partir de 10 ans, qui raconte les aventures d’un chasseur (assimilé à Don Quichotte) et de son fidèle serviteur Sancho. Ils parcourent la jungle et le temps à la recherche de nouveaux trophées.
On ne sait plus très bien les limites entre le rêve et la réalité. Le chasseur est un personnage extravagant.
L’auteur utilise 2 références littéraires : Alice au Pays des Merveilles et Voyage au centre de la terre.
Le graphisme est joli, la maison surprenante. C’est une BD originale.

      Nous remercions les participants et rendez-vous en octobre prochain.